Conservatisme scolaire

Je profite de ce blogue ouvert pour émettre une réflexion qui culmine en moi-même ces derniers temps. Cette réflexion que je pose comme une affirmation est la suivante : l’École est un milieu conservateur. 800px-2004-02-29_Ball_point_pen_writingEst-ce positif, est-ce négatif? Qui sait? À qui la faute (dans le cas où vous pensez dans le même sens que moi)? Est-ce la faute des parents, du gouvernement, des enseignants, des enfants ou de toutes ces personnes? Qui sait? Étant donné la multitude de réponses possibles, je souhaite éclaircir la raison pour laquelle le gouvernement joue un rôle important dans le conservatisme scolaire.

Par le biais des programmes le gouvernement soumet les enseignants à des contraintes d’apprentissage qui permettent très peu l’expérimentation pédagogique. Ces programmes guident et dictent presque les styles éducatifs à utiliser. Les pédagogies centrées sur les enfants y perdent leur place, elles sont écrasées par ces lourdeurs bureaucratiques. Je doute de cette structure pyramidale, je crois qu’elle est nuisible à la diversité éducationnelle. Les enseignants peuvent difficilement sortir des cordes du programme et n’ont pratiquement pas d’influence sur les décisions prises par le gouvernement concernant l’éducation.

Dans l’idée de diversité, je trouve qu’il y a un  parallèle intéressant à faire avec le secteur artistique qui a connu un éclatement des styles il y a plusieurs années. L’art contemporain se permet des folies qui n’affectent point, à mon avis, sa qualité. Pourrions-nous transporter cette idée d’éclatement des styles à l’éducation? De cela naitrait une diversité scolaire étonnante, une éducation contemporaine.

Joël Godin est un étudiant au baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire à l’université de Sherbrooke. Il s’intéresse à l’éducation et toutes les sphères connexes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


8 + six =